ATTENTION aux redoutables FAUX pour collectionneurs !

Parmis les plus grands risques qu'un collectionneur peut rencontrer lors de la constitution de sa collection, les faux sont incontestablement l'un des plus dangereux.
Ce premier article espère vous donner les bases pour éviter les pièges les plus évidents que constituent ces faux.
Nous allons essentiellement traiter de "Faux pour collectionneurs", autrement dit, de faux actuels ou très récents dont l'unique but est de berner le collectionneur, et non pas l'usager d'une monnaie.

Tout d'abord, il convient de considérer qu'il existe plusieurs types de faux pour collectionneurs.
Il existe des faux grossiers, très facilement identifiables par l'oeil averti, tout comme des faux extrêmement délicats à identifier comme tels.
Nous allons voir au cours de cet article les différentes qualités de faux.

Les monnaies les plus touchées

Voici une liste, non exhaustive, des pièces les plus copiées dans le Monde :
- Toutes les pièces et billets de Chine, actuelles ou anciennes.
- Tous les gros modules en argent (5 francs Union Latine, 1 dollar du XIXème siècle, Yen japonais ...)
- Toutes les pièces en or et en argent du Japon.
- Toutes les pièces en or et en argent d'Italie.
- Plus récemment : Toutes les pièces "date clé" du Monde sont aussi suceptibles d'être copiées abondamment.

Les faux grossiers

Présentation : Commençons par les faux grossiers. Ceux-ci sont très courants et ont surtout été produits depuis les années 1960.
Ils concernent toutes les monnaies du Monde, mais ils sont omni-présents les monnaies d'argent (gros modules en argent, monnaies en argent chinoises).
Pour certaines monnaies, ces faux sont bien plus courants que les vraies. Exemple : les dollars au Dragon de Chine.


Avec un examen plus minutieux, il est cependant encore possible de facilement les discerner. Nous allons voir comment. Voici un faux grossier typique :

Comment les confondre ?
Puisqu'ils sont grossiers, ils sont relativement facile à confondre. Il convient toutefois de les observer avec un peu plus de précision et de vérifier les points suivants :
- Le poids : la plupart des faux grossiers sont constitués d'un alliage de basse qualité, incompatible avec le métal d'origine (argent dans la quasi-totalité des cas). Vérifier le poids et le comparer au poids officiel peut permettre de confondre facilement un faux grossier.
- Le magnétisme : dans le cas des pièces d'argent, vérifier le magnétisme (à l'aide d'un aimant) du faux peut s'avérer déterminant, l'argent n'étant pas magnétique. Si votre monnaie est magnétique, c'est un faux grossier.
- La tranche : examiner la tranche vous permettra aussi d'écarter bon nombre de faux grossiers. Par exemple, sur les pièces de types écu, la tranche est inscrite en relief. Beaucoup de ces faux ont une tranche striée.
- La finesse de la gravure : généralement, du fait de l'alliage utilisé, la monnaie présente des reliefs anormalement émoussés ou grossiers.

Attention: Ces premiers examens permettent de vérifier un faux grossier dans un alliage différent de celui utilisé et surtout valable pour les pièces en argent. Ils ne suffisent pas à déterminer si votre monnaie est vraie, car il existe des faux bien plus dangereux.

Les faux récents

Présentation : Avec la modernisation de la technologie et la mondialisation de l'information, les faux récents, de meilleure qualité, pullulent sur les sites de ventes.
La quasi-totalité de ces faux proviennent de Chine et peuvent facilement être obtenu sur des plates-formes de ventes particulières.

Ces faux sont particulièrement dangereux, car peu de gens encore ne les connaissent et leur qualité est nettement supérieure à celle des faux grossiers.
Ils sont bien souvent "au poids" (ils pèsent le bon poids), à l'alliage (ont le même alliage)... Et copient toutes les monnaies.

1 franc 1914 C :

Faux vu sur Ebay à 10 euros Monnaie authentique

5 francs 1936 :
Faux vu sur Ebay à plusieurs centaines d'euros Monnaie authentique

Comment les confondre ?
Ces faux là nécessitent davantage d'analyse que les précédents. Parfois, le recours à la présence d'une monnaie authentique est nécessaire. Cependant, voici quelques éléments à examiner :
- Les reliefs : la plupart des faux présentent des défauts au niveau du relief, souvent les mêmes puisqu'ils ont été produits en nombre par les mêmes machines. Savoir les identifier peut exclure un faux.
- La texture métallique : l'alliage est plus proche du réel que pour un faux grossier, mais il reste différent. C'est une des choses à regarder en priorité.
- La tranche : les cannelures si elles existent sont souvent plus saillantes sur les faux que sur les vrais, examinez aussi entre ces cannelures ou entre les reliefs comment se "comporte" la surface et comparez-là avec une tranche de vraie pièce.
- La patine : tout alliage réagit avec son environnement et avec le temps, il en résulte une patine. L'examiner peut aider à différencier un faux.

Ces examens sont bien plus minutieux que les précédents. S'ils sont à la portée des connaisseurs, la plupart des nouveaux collectionneurs peuvent facilemenr se faire berner par de tels faux. C'est pourquoi il est essentiel d'acheter ses monnaies rares auprès de personnes de confiance ou de professionnels auprès desquels vous pourrez vous retourner en cas de problème !

Mais là encore, nous parlons de faux relativement grossiers. Il existe d'autres faux, encore plus dangereux, pourlesquels tous ces examens ne suffisent pas. Pour le moment, ils ne concernent pas ou très peu les monnaies contemporaines françaises, mais ce sont de vraies plaies pour les monnaies antiques et chinoises contemporaines. Il s'agit des faux de haute qualité !

Les faux de haute qualité

Présentation : Il s'agit des plus redoutables. Les faussaires emploient le même alliage, le même métal et utilisent des coins très proches des originaux.
Savoir les confondre n'est plus du ressort des simples connaisseurs, mais de celui de vrais experts, qui maîtrisent très exactement les différents points secrets qui confondent ces faux.

Ils sont extrêmement dangereux. D'autant plus que même les coques NGC et PCGS sont copiées.

Pour le moment, les monnaies concernées sont essentiellement des pièces Chinoises, Américaines et Antiques. Il s'agit de monnaies de moyennes à fortes valeurs.

Faux de 1 dollar au Dragon An 34 du Zhili (Chine) (source: NGC)

Comment les confondre ?
Il est improbable pour un collectionneur ou même un connaisseurs de pouvoir identifier efficacement de tels faux. Il n'y a pas de secret : il faut être expert dans ladite monnaie pour pouvoir déterminer l'authenticité de telles monnaies.
Prenons l'exemple plus haut, du 1 dollar du Zhili de Chine. Ce qui permet de le confondre est une série de marques distinctes et connues par avance des experts, qui trahissent son origine.
Ci-dessous l'identification de ces marques, sur une image récupérée chez NGC.


Bien entendu, ces marques valent pour cette monnaie et uniquement pour cette monnaie. La comparaison ne permet pas, à coup sûr, de déceler un vrai, mais elle permet au moins d'écarter un faux.

Conclusion

Concernant les deux premiers types de faux, avec de l'expérience et un oeil précis, vous pourrez assez facilement les éviter.
En revanche, dés lors que vous chercherez à collectionner ou acquérir des monnaies sensibles, comme les pièces antiques ou chinoises, vous devrez redoubler de vigilence et vous prémunir contre les faux de haute qualité... Soit en bâtissant votre propre expertise soit en vous aidant de celle des autres, souvent les deux à la fois ne feront que mieux contre ces plaies.

Lorsque vous débutez une collection, ce piège des faux peut avoir un goût amer. Aussi, nous ne saurions que trop vous inviter à effectuer vos achats auprès de professionnels compétents ou de collectionneurs de totales confiances et suffisamment connaisseurs pour éviter ces pièges.
"
Sachez également que beaucoup de personnes sont malhonettes et n'hésitent pas à vendre des faux pour des vrais, en occultant ou en mentant sur l'origine de leurs monnaies.
Rappelez-vous : les faux récents (2ème catégorie, la plus dangereuse pour les collectionneurs de monnaies Françaises) ont moins de 15 ans. Si une personne vous dit qu'elle a reçu une telle monnaie de son grand père, elle est malhonnête et doit être considérée comme escroc.
De même, beaucoup de vendeurs ne sont pas forcément compétent pour déceler un faux d'un vrai. Ayez le bon réflexe de toujours vérifier ce que l'on vous vends, et de soigneusement éviter les achats de monnaies sensibles par correspondance sans un examen minutieux par avance.



L'équipe du Coin des Monnaies espère que cet article vous a plu. Si vous avez des remarques, vous pouvez les transmettre à coindesmonnaies@gmail.com .

Sources

Voici des articles intéressants, en anglais, sur les fausses monnaies du Monde : https://www.ngccoin.com/resources/counterfeit-detection/.

Faux de Haute Qualité : https://www.ngccoin.com/resources/counterfeit-detection/top/chinese/6/.

Images diverses : Ebay et PGCS.

Pays
Régimes
Regimes
Types
Millésimes